Langue
Monnaie

La toile d’un soutien-gorge

Coudre soi-même sa lingerie est une belle expérience créative. Néanmoins, c’est un exercice qui peut faire peur et se révéler complexe. C’est pourquoi lorsque vous utilisez un nouveau patron, je vous conseille de réaliser une toile avant de coudre le soutien-gorge définitif.

Qu’est-ce qu’une toile ?

Une toile est un prototype du produit fini que l’on souhaite réaliser.

Celui-ci permet de vérifier la taille et déterminer les ajustements nécessaires pour que le modèle s’ajuste parfaitement.

L’objectif est de faire une reproduction du modèle définitif dans un tissu bon marché sans finition, ni doublure.

La réalisation d’un soutien-gorge prend du temps. Il n’y a rien de plus décourageant de réaliser un soutien-gorge qui ne vous ira pas parfaitement.

Réaliser un prototype vous permettra également de vous exercer sur les différentes étapes de montage.

Les fournitures

A quoi être attentif ?

  1. Toujours se référer au patron et à la liste des fournitures préconisées
  2. Le soutien-gorge, de type Luccia doit être réalisé avec un tissu non-stretch pour la basque et les bonnets : par exemple une toile de coton type draps de teinte clair. Vous pourrez ainsi facilement dessiner dessus pour indiquer les modifications éventuelles à réaliser.
  3. Seul les bandes dos sont en tissu stretch.
  4. Il est préconisé de choisir un tissu « provisoire » ayant des caractéristiques et grammage proches du tissu choisi. Utilisez les mêmes élastiques que pour le soutien-gorge final afin d’éviter des écarts d’extensibilité et donc d’ajustement.

Le montage

Une fois votre taille définie, le patron relevé :

  • Coupez les différentes pièces du soutien-gorge avec les valeurs de coutures données par le patron, sauf au niveau du décolleté (haut bonnet), pour laquelle on ne prendra pas de valeur de couture.
  • Procédez à l’assemblage de votre soutien-gorge sans le doubler ni le surpiquer en suivant les instructions du patron.
  • Enfilez la toile et observez

Que devez-vous observer ?

  1. Est-ce que l’armature encercle bien la poitrine?

2. Est-ce que la valeur d’entre sein du patron est bonne? Ou faut-il la réduire/l’augmenter en largeur et/ou hauteur?

3. Est- ce que l’emmanchure est bien plaquée au corps?

4. Est-ce que le bonnet recouvre bien la poitrine?

5. Est-ce que les bretelles sont bien positionnées?

6. Vérifiez le volume des bonnets et la longueur de dessous de poitrine. Si votre poitrine est plaquée alors votre dessous poitrine est trop petit et les bonnets paraîtront également trop petits. Si la longueur dessous poitrine est trop grande, les bonnets paraitront trop grands, il faudra donc régler la position de l’agrafe.

  • Si besoin, marquez vos corrections sur la toile.
  • Reportez les modifications sur le patron.

Le résultat

Idonim joint à ses patrons un livret technique afin de vous aider dans les modifications de votre patron en fonction des problématiques, le plus souvent rencontrées.

L’étape de prototype peut sembler une perte de temps; nous sommes tentés de passer à côté. Résistez à cette tentation ! Un patron doit souvent être ajusté.

Il serait dommage d’avoir utilisé et gâché un tissu. Prenez donc le temps nécessaire pour faire une toile avant de couper dans cette jolie dentelle dénichée dans votre boutique préférée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *