Langue
Monnaie

Guide des fournitures pour son maillot de bain.

Les indispensables pour son maillot de bain.

Pour confectionner votre maillot de bain, il vous faudra:

• Le tissu
• La doublure
• La laminette
• Les accessoires
• Fil, aiguilles et machine

Quels types de tissus choisir ?

Les tissus « maillots de bain » sont composés polyamide ou polyester avec de l’élasthanne (ou spandex ou lycra). Vous les reconnaissez sous le nom de « Lycra » qui n’est autre qu’une marque commerciale déposée comme spandex.

Ce sont des textiles qui ont des caractéristiques techniques pour résister au sel, chlore, UV…

Attention: pour un même tissu (même référence et fournisseur, …) la tenue aux UV pourra varier selon la couleur.

Entre uni ou imprimé, mat ou brillant, flocké, de type jacquard ou lurex vous avez l’embarras du choix.
Il existe différentes qualités. Leur poids au m2 et pourcentage d’élasthanne (SP ou LY) pourront également varier.

Je préconise de choisir au moins des tissus ayant au moins 200g/m2 et au moins 20% d’élasthanne.
Plus le poids du tissu sera élevé, plus le tissu sera donc épais avec du rebond (cf : reportez vous à l’article sur la notion d’élasticité et de rebond). Le fait d’augmenter le poids au m2 permettra éventuellement de réduire le taux d’élasthanne.

La doublure

La doublure peut sembler accessoire mais elle n’est pas à négliger.

Elle permet :

  • à votre maillot d’être opaque une fois mouillé. D’autant plus importante sur les tissus clairs. Vous pouvez faire le test de l’eau à votre tissu : trempez un échantillon dans de l’eau, étiré le de 10-20% pour vérifier son niveau de transparence et son comportement une fois trempé.
  • d’améliorer le confort selon le tissu utilisé
  • Le maillot de bain sera d’autant plus qualitatif. L’utilisation d’une doublure vous permettra de rendre les surplus de couture invisibles.

Les doublures pour maillot de bain sont des mailles 100% nylon/polyamide (ou un tissu polyamide avec un taux d’élasthanne très faible). Leur séchage est ultra rapide. Ils sont très doux. Ces tissus sont « mous » (pas de rebond ou très faible).

Il est également possible d’employer une maille résille fine ou powernet léger.

Certains réalisent des maillots de bain réversibles : même tissu endroit et envers – attention, ceci a un impact significatif sur le taux d’extensibilité. Dans ce cas vous ne pouvez pas utiliser un patron conçu avec un taux de réduction de 12% ou 15% (le taux est plutôt de 7% voir moins); le patron risque de ne pas être adapté.

De plus la tension exercée par le tissu du dessous va modifier le comportement des textiles et le tissu du dessous va  »roulotter » sur l’endroit – Vous n’aurez pas ce phénomène en utilisant une doublure ayant moins ou pas de rebond.
Vous pouvez vous passer de doublure si le tissu extérieur utilisé est vraiment opaque.

Cependant, je recommande de doubler au minimum l’avant du bas de votre maillot de bain même s’il est foncé c’est plus confortable et qualitatif.
Pour les teintes telles que le blanc et les couleurs claires je double toujours le devant et le dos.

Vous trouverez un large choix de coloris sur la boutique en ligne https://idonim-lingerie.fr/.

Les élastiques

Là encore les élastiques sont spécifiques pour tenir aux conditions du milieu balnéaire.
On utilise de la laminette qui est un élastique de type caoutchouc : il peut être lisse ou extrudé.

Je préfère les laminettes extrudées – je les trouve plus résistantes souvent au min 0,6mm d’épaisseur et plus facile à coudre.

Il est impératif d’utiliser de la laminette pour que votre maillot de bain tienne!

Les maillots sans laminette sans moi; avec l’effet maillot mouillé sa duré de vie sera très très limité également.

Les élastiques utilisés en lingerie ne seront pas adéquats pour la confection de maillot de bain. Ils ne vont pas résister au sel, chlore, UV …

Vous trouverez aussi des élastiques dits siliconés. A utiliser pour la réalisation des maillots de type bandeau – c’est l’élastique que vous poserez au décolleté – attention pas simple à poser du fait de la bande silicone.

Les accessoires

Ils peuvent être en métal ou en résine. La gamme est très étendue du fermoir jusqu’aux anneaux, ce sont même parfois de vrais bijoux.

De gauche à droite: anneaux décoratif / séparateur, boucle en résine et embouts à cordon

Choisissez toujours des accessoires qualitatifs et adaptés au milieu balnéaire.

Fils, aiguilles et machines

Le fil mousse est particulièrement adapté : il sera plus doux une fois mouillé et aura plus de gonflant. Si vous trouvez la teinte, … il sera parfait avec l’utilisation de votre surjeteuse et/ou recouvreuse. Pour un résultat professionnel.

Le fil polyester est le fil passe partout que vous pourrez utiliser facilement. Il est tout à fait adapté pour la réalisation des maillots de bain ; le choix des teintes est également beaucoup plus important. Il reste facile d’utilisation. Je conseille en général de commencer avec ce fil là.

Concernant la machine si vous avez une surjeteuse et/ou recouvreuse c’est le moment de les utiliser. Si vous n’avez qu’une simple machine à coudre ne vous inquiétez pas vous pourrez réaliser un maillot de bain sans difficulté avec une simple machine à coudre.

Les aiguilles stretchs sont par contre indispensables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *